mercredi 30 avril 2014

Entre Causapscal, Amqui et Matane

Nouveau voyage, nouveau festival littéraire. Cette fois-ci je troque la chaleur et les palmiers de Barcelone pour la mer et la fraîcheur de la Gaspésie. Je participe au Festival littéraire la Crue des mots, dans la région de la Mitis, la Matapédia et la Matanie.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'ai toujours aimé "faire de la route" au Québec, avec ses paysages de grand'route. À chaque fois c'est plutôt décevant en photo, mais tant pis. Le souvenir est là. 

Un des points positifs de voyager seule (i.e. sans les enfants), c'est que je peux manger n'importe quoi, même si c'est mauvais pour la santé. Vive les Cracker Jacks!! (Et non, je ne sais pas c'est quoi la surprise dans le paquet, je n'ai pas encore regardé!)

Qui dit voyage au Québec dit grande route, dit donc location de voiture! Et moi, j'ai pigé une crotte de nez mobile. Incroyable comme couleur quand même. Et juste en arrière, il y a la Léon-mobile de Annie Groovue, qui participe aussi au festival. 

A chaque fois que je visite une classe, je me fais un plaisir de leur faire un dessin "en direct", sous leur direction. En voici une, le reste est sur Facebook.  

A l'école Saint-Rosaire il y avait de magnifiques peintures sur les murs. C'était incroyablement beau. J'y ai vu toutes sortes de choses et même un raton laveur! 

Petite vue d'une petite partie de Matane. Il fallait bien que je mette une photo avec de l'eau!

Durant mon séjour au festival, je fais différentes activités selon les groupes d'âge que je visite. Je dis souvent que mon public étant très jeune (3 à 6-7 ans), il y a une très grosse différence de développement entre les groupes. Entre un enfant de 4 et 5 ans, il y a une grosse différence entre leurs habilités à dessiner, leur capacité d'attention et de compréhension. Même entre deux enfants de 4 ans, il y a de grosses différences. Il ne sont pas tous au même niveau en dessin, par exemple. Certains adorent dessiner, et d'autres n'ont absolument aucun intérêt. Je dois donc m'ajuster à chaque visite, selon mon public du moment. C'est pourquoi j'ai plusieurs variantes d'une même animation. :)

Ici, j'ai animé autour de Au carnaval des animaux. Les enfants devaient déguiser un animal qu'ils avaient reçu au hasard. Une élève de l'école Bon-Pasteur de Matane a déguisé son lion en clown.

Un autre dessin fait "sous la direction" des élèves. Celui-ci, ce fût tout un défi! Une motoneige, un cheval (ah! Les classiques!) et un gardien de but de hockey (avec le #67 de Pacioretty...) Ouf!! Je me compte chanceuse, parce que le garçon qui m'a demandé une motoneige voulait que je lui fasse une motocross, au départ. Ça aurait ou être pire. ;)

Je m'amuse beaucoup à rencontrer les élèves de la région, et ce n'est pas terminé! Demain je suis encore à Matane, et ensuite c'est au tour de Mont-Joli!

dimanche 27 avril 2014

Mon Llibre, Barcelona... la suite!


Jour 2 de mon séjour à Barcelone: c'était la journée des professionnels à Mon Llibre. Bon, déjà, je pourrais expliquer un peu ce qu'est Mon Llibre. C'est un festival qui célèbre le livre jeunesse, qui a lieu à Barcelone à chaque année au mois d'avril. Juste avant la San Jordi, véritable célébration du livre et de la rose, c'est un événement qui en est à sa 10 ème édition. Le tout a lieu au CCCB (Centre de Culture Contemporaine de Barcelone) et ses alentours. Pour moi, c'était vraiment comme une fête du livre et de l'enfance. Mes photos sont plutôt mauvaises (je devrais peut-être investir dans un appareil photo...), mais bon. C'est pour vous donner une idée des lieux.

La journée professionnelle, c'était pour les professionnels (!). Une journée pour visiter le festival, et en voir toutes les installations. Une chance qu'il y a eu cette journée, parce que j'ai pu saisir l'ampleur de l'événement, et sa richesse.

Une bibliothèque pleine de livres offerts par des éditeurs de partout était mise à la disponibilité des visiteurs. Encore une fois, la photo ne rend pas justice aux lieux. :)
Un espace était réservé pour les enfants où ils pouvaient écrire à leur personnage de conte préféré. Un grand bottin contenait les adresses de la belle au bois dormant, du petit chaperon rouge et cie.

Dans un espace réservé exclusivement aux enfants (mais j'ai pu m'y glisser, parce que j'étais l'invitée d'honneur cette année... mouah-hahaha!!!), on pouvait trouver des grosse lampes-torches et des livres. Les enfants pouvaient se choisir un livre et aller le lire sous une des tentes installées, ou sur une montagne sous un ciel étoilé. Quand je dis que c'est une fête de l'enfance... :)

Différents spectacles étaient présentés. Celui-ci, c'était des marionnettes géantes activées par le clavier multicolore qu'on voit dans la photo. 
Metamorphosis, une exposition fascinante sur Starewitch, Svankmajer et les frères Quay était aussi en cours au CCCB. Captivante, je n'ai pas eu assez de temps pour tout voir.
Ils sont sympathiques, non?
Sur la grand place, une petite estrade était mise à la disposition des enfants pour qu'ils puissent y faire la lecture à leur famille, amis, et aux autres enfants. Je trouve l'idée formidable (même si dans les faits, il y avait une animatrice qui rendait le tout un tout petit peu plus intelligible par moment). :)

Les installations étaient très ludiques et pleines de magie. Pour moi, en tous cas!

Mes photos sont trop floues, mais il y avait la maison du petit chaperon rouge dans une crypte toute rouge et jolie. On y retrouvait plusieurs versions du Petit Chaperon rouge, et même le véritable Chaperon qui y faisait la lecture aux enfants. Encore une fois, une endroit réservé aux petits!






Moi (!) avec Élodie de chez mon éditeur Juventud et Irene Vasco, une grande dame de Colombie qui fait des choses absolument incroyables avec des livres dans des coins reculés de son pays. Vraiment, j'étais très impressionnée par ses projets. :)
crédit photo: VéroK
Lors de cette journée des professionnels, une rencontre-conférence avait lieu où Perico Pastor et moi avions une discussion sur la réalité des illustrateurs catalans et québécois. Ester Del Peral du Bureau du Québec à Barcelone, au centre, jouait à la traductrice. :)

Lors de l'atelier au Mon Llibre, avec un Au carnaval des animaux en grand format spécialement conçu pour les animations... Elodie traduisait les mots que je ne connaissais pas en espagnol, et encore moins en catalan.
Dernier rendez-vous à mon horaire, c'était l'atelier au Mon Llibre. En espagnol/catalan/français, un grand merci à Elodie qui a fait la traductrice encore une fois!!

Traditionnel moment où je dessine devant les enfants... Ici, un éléphant-licorne et une serpent-girafe, accompagnés d'un cheval-papillon.

Décidément, je n'aurai pas le choix. Moi qui déteste dessiner des chevaux et des girafes, il semble qu'ils soient les animaux préférés des enfants. Immanquablement, les premiers animaux à être nommés par les groupes d'enfants à qui je pose la question "quel animal voulez-vous que je dessine?"sont la girafe et le cheval. Et des chevaux, je m'en fais aussi demander pour les dédicaces par 50% des petites filles (je n'aime pas les clichés, mais celui-là, il est malheureusement vrai). J'ai donc pris la résolution d'arrêter de m'énerver quand je dessine un cheval (plutôt raté en général...), et de m'atteler à la tâche. Je vais prendre le taureau par les cornes (ou le cheval par la crinière) et apprendre à dessiner des chevaux. Et des girafes. Je n'ai pas le choix. Au moins je serai contente de mes dédicaces...
Une fois rentrée à la résidence, j'ai fignolé le dessin commencé avec les enfants.
Un ours déguisé en... monstre à trois têtes! C'est le même atelier que j'ai déjà fait avec Au carnaval des animaux. À chaque fois, les résultats sont surprenants. J'aime bien ce petit ours à trois têtes vertes. :)
crédit photo: VéroK
Séance de dédicaces après l'atelier.

crédit photo: Editorial Juventud
Et ÇA, c'est vraiment spécial. Un petit garçon de Valencia a fait tout le voyage jusqu'à Barcelone pour venir me rencontrer. Oscar, ce fut un plaisir de faire ta connaissance. J'aurais aimé pouvoir échanger plus avec toi, mais avec le tourbillon de la journée on n'a pas eu le temps. Merci pour ce magnifique collage!!!



crédit photo: Editorial Juventud
Un cadeau très spécial!!
Et voilà! C'était le résumé de mon séjour magique à Barcelone, dans le cadre du Festival Mon Llibre. Un événement auquel je compte bien assister à nouveau (avec mes enfants cette-fois!) parce que c'était trop génial! Merci à tous ceux et celles qui ont fait de ce séjour un moment mémorable. À très bientôt j'espère!!

Les castellers! Trop drôle!!! J'ai eu la chance de tomber sur ça juste avant mon départ, au Tibidabo. Un regroupement de personnes qui font des châteaux d'humains, avec un petit enfant tout petit qui grimpe jusqu'en haut. Ça donne des palpitations, mais ça vaut le coup de voir ça! :)

Mon Llibre, Barcelona!!

Je dois me rendre à l'évidence: je suis NULLE en selfie. Je vous évite les terribles images de moi essayant tant bien que mal de me prendre en selfie, et vous met la seule photo qui était relativement passable. Ha! Fini pour moi les selfies! Mais qu'importe,  j'étais à Barcelone!!
Je suis de retour depuis déjà une semaine et je n'ai pas eu le temps d'écrire un petit mot sur la formidable aventure que je viens de vivre à Barcelone au festival Mon llibre. Alors voici-voilà, un résumé de mon voyage...

Tout d'abord, je dois dire un grand MERCI au Bureau du Québec à Barcelone, sans qui ce voyage n'aurait pu être possible. Merci à Dimitra et Ester et Esther, qui m'ont très bien accueillie!! Et un second immense MERCI à Élodie et Eliana, de chez Editorial Juventud qui ont aussi permis à ce voyage de se réaliser, et qui m'ont elles aussi très bien accueillie. Et enfin, MERCI à l'équipe de Mon Llibre, ce fantastique événement qui m'a faite invitée d'honneur pour leur 10ème édition et qui m'ont fait vivre de bons moments!

Eliana et moi, avec le petit chaperon rouge et le grand méchant loup... et deux petits coquins!
Les remerciements sont faits, ils étaient très mérités, et maintenant... photos!!

Pour moi qui débarquait de l'avion, directement (ou presque) de Montréal au Québec où nous avons eu un hiver interminable et extrêmement froid (pour les non-initiés, il faisait facilement -30C régulièrement cet hiver chez nous...), des palmiers, c'était MERVEILLEUX.  Résultat de mon enthousiasme: j'ai environ 50 photos de plantes et de palmiers de Barcelone sur mon ordi, et je ne sais pas trop quoi en faire. Mais sur le coup, c'était thérapeutique.
Visite éclair au Parc Guëll, où j'étais déjà allée il y a 15 ans. Je venais de descendre de l'avion et ma résidence était tout près. Ça me semblait un bon endroit pour décompresser et voir un peu de verdure. :)
Des FLEURS!!! Ouiiiiii!


Grâce aux gens du Bureau du Québec à Barcelone, qui ont choisi ma résidence pour la semaine, je me suis retrouvée dans une magnifique maison du quartier Gracia (tout aussi sympathique), la résidence internationale pour artistes Jiwar. Je n'aurais pu être mieux logée!

Premier rendez-vous de mon voyage: atelier pour une classe de maternelle moyenne-section du lycée français à la librairie francophone Jaime. Dans leur magnifique espace pour ateliers, j'ai fait la connaissance de petits garçons et de fillettes intéressés et amusants qui avaient plein de choses à raconter. Ils ont choisi Un éléphant qui se balançait et Mais papa, et j'ai terminé le tout avec Au carnaval des animaux.

crédit photo: Editorial Juventud
Zut! Je ne me rappelle plus quel animal c'était... un crocodile, peut-être... Mais il est trop drôle ce dessin!



crédit photo: Casa Anita

Jeudi soir, une petite rencontre-conférence était organisée à la librairie Casa Anita avec l'illustrateur Ignasi Blanch.

Deuxième rendez-vous du voyage: une rencontre avec l'illustrateur Ignasi Blanch. Trèèèèèès sympathique, ce fût un véritable plaisir! Il faut dire aussi que l'endroit était magnifique, dans la cour arrière de la librairie Casa Anita. Une soirée un peu étourdissante où Elodie, éditrice chez Juventud mais aussi ma traductrice de voyage, devait traduire mes réponses aux questions de Ignasi pour les participants. Je parle espagnol, mais pas assez pour faire une conférence sur mon travail. Et je ne parle malheureusement pas catalan (quoique après 4 jours, je commençais à comprendre plutôt bien). J'y ai passé un très bon moment, merci à Oblit de Casa Anita, à Ignasi pour un si bon moment et sa générosité, et à tous les participants

crédit photo: Ignasi Blanch
Ignasi, moi, et Élodie
crédit photo: VéroK
crédit photo: VéroK
crédit photo: VéroK

crédit photo: Casa Anita

Après la rencontre, j'ai fait quelques dédicaces. Souvent, quand je fais un petit dessin dans un livre, il y en a qui me plaisent particulièrement, et c'est avec un petit pincement au coeur que je les vois partir avec le livre... Cette fois-ci, j'ai une photo en souvenir! :)

crédit photo: Casa Anita

Petite anecdote: on m'a demandé pourquoi la baleine de Devant ma maison s'appelait Babette en français. Dans les versions espagnole et catalane, ils ont simplement omis de lui donner un nom. J'ai donc dû expliquer l'origine de la phrase Babette la baleine (bon, ça vient de Passe-partout, hein! Passe-montagne qui dit "Babette la baleine fait de bien belles bulles"...). :) Et comme je l'ai trouvé sur Youtube (magie de l'internet, quand tu nous tiens!), voici une vidéo explicative:



La suite dans un autre message!

dimanche 6 avril 2014

Le paresseux de L'autobus

Dédicace pour L'autobus (Comme des géants)

Quand je signe un livre, il y a parfois des dédicaces que j'aime bien et je regrette un peu de les laisser aller. Je n'y pense pas toujours (et n'ai pas toujours le temps), mais cette fois-ci j'ai pris une photo. :)

mercredi 2 avril 2014

Un doublé pour le Prix jeunesse des libraires du Québec!


Belle nouvelle ce matin, avec l'annonce des finalistes pour la liste préliminaire du Prix jeunesse des libraires du Québec 2014: DEUX de mes livres en font partie! Le lion et l'oiseau et L'autobus. Wow!

Félicitations à tous les finalistes, et un bravo tout spécial à Mathieu et Nadine de Comme des géants, pour leur sélection avec Le Vaillant petit gorille et L'autobus. :)